A partir de « La mort de l’auteur », Barthes et l’art contemporain – INHA – 22 septembre 2015 – 18h

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous convier à la rencontre avec Magali Nachtergael, auteur de Roland Barthes contemporain (Max Milo, 2015),
A partir de « La mort de l’auteur », Barthes et l’art contemporain,
organisée par le domaine Histoire de l’art contemporain.

INHA – Institut National d’Histoire de l’Art
22 septembre 2015 – 18h
Salle Vasari, Galerie Colbert
Entrée libre dans la limite des places disponibles
2, rue Vivienne
75002 Paris

———————————————–

En 1967, Brian O’Doherty se rend, sur les conseils de Susan Sontag, à la rencontre de Roland Barthes alors en séjour aux Etats-Unis, quelques mois après le colloque qui fit découvrir à Johns Hopkins en 1966 la French Theory et le poststructuralisme. Brian O’Doherty prépare alors un numéro spécial de la revue multimédiale Aspen consacrée au Minimalisme. Il commande à Barthes un texte qui pourrait, selon lui, décrire la démarche de ces artistes inspirés autant par la philosophie extrême-orientale que par l’abstraction géométrique du début du 20e siècle. Quelques semaines plus tard, Barthes envoie « The Death of the Author », un texte fondamental de l’art occidental qui va bouleverser la réception et la conception de l’œuvre plastique et littéraire. Le texte est écrit alors que Barthes travaille à son séminaire sur la Sarrasine de Balzac, qui donnera S/Z, son texte le plus abscons et en même temps le plus révolutionnaire. Entre minimalisme américain, références au « neutre » depuis le Degré zéro de l’écriture et sa pratique picturale abstraite dès les années 1970, les liens de Barthes avec l’art de son temps ne cessent de s’intensifier dans la dernière décennie de sa vie, au point d’offrir dans ses multiples textes de véritables théories esthétiques. Il fréquente des personnalités de l’art (Daniel Cordier, Franco Maria Ricci ou Yvon Lambert) liées souvent à un milieu homosexuel alors ferment de ce qui est peut-être la dernière avant-garde du siècle. A partir de quelques pistes liées à des productions contemporaines de Barthes et plus récentes, nous envisagerons tour à tour un Barthes minimaliste, queer ou postcolonial, et toujours en phase avec la production artistique de ces quarante dernières années.

1_BARTHES_3 petit

Illustration
Projet de couverture Roland Barthes par Roland Barthes
Roland Barthes (1915-1980) ca. 1974, Crayon et feutre Marker couleur sur papier,  30 x 20 cm ; Bibliothèque nationale de France, département des manuscrits, Paris ©Michel Salzedo

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.