Archives de catégorie : Expositions, performances, oeuvres

Archives de la soirée Performance Les Contemporains (15/10/2015)

La soirée de performances qui clôturait le programme Les Contemporains. Littérature, arts visuels, théorie (Lauréat Idex SPC 2013-16) s’est déroulée le 10 décembre 2015 à la Fondation d’entreprise Ricard, haut lieu de l’art contemporain à Paris.

Nous sommes très heureuses de vous annoncer que les vidéos de ces interventions en recherche créative ont été mises en ligne sur le site de France Culture dans la rubrique « Conférences / création radiophonique » ce 5 janvier 2017 :
 

Soirée de performances avec Thomas Clerc, Marcelline Delbecq, Agnès Geoffray, Olivia Rosenthal. À l’initiative de Céline Flécheux et Magali Nachtergael, évènement proposé par Marie Canet et Jérôme Mauche Continuer la lecture de Archives de la soirée Performance Les Contemporains (15/10/2015)

Récits d’artistes, fictions plastiques et littératures de genre : un panorama de l’après-Calle

[Cet article, donné en 2014, n’a toujours pas vu arriver sa publication. Les données et son propos commençant à mes yeux dater, je le pré-publie ici. Il y restera jusqu’à son éventuelle publication finale]

En guise d’introduction : les femmes-artistes écrivent aussi

Les écrits d’artistes femmes souffrent de la même discrimination que les œuvres d’artistes femmes. Suivant la méthode recommandée par les historiennes de l’art féministes, il suffit en effet de les dénombrer dans les ouvrages et les catalogues consacrés aux livres d’artistes ou aux écrits d’artistes pour s’imaginer que, non seulement il y a peu de femmes artistes, mais en plus, elles n’écrivent pas, ou si peu. Si la désormais fameuse « Lettre à un(e) inconnu(e) » de Gina Pane date de 1975, de même que la collection d’albums d’Annette Messager débute en 1972[1], il faut attendre Sophie Calle – qui se caractérise elle-même comme une «  midinette conceptuelle, ou une conceptuelle midinette [2] » – pour que les textes d’une femme artiste apparaissent aux côtés de noms d’hommes – Raymond Depardon, Gilles Mora – aux Editions de l’Etoile en 1984, puis chez Actes Sud dix ans plus tard. Continuer la lecture de Récits d’artistes, fictions plastiques et littératures de genre : un panorama de l’après-Calle

Exposition The Family of the Invisibles, Séoul, 5 avril-29 mai

Dans le prolongement du Centenaire Roland Barthes auquel Les Contemporains ont contribué (expositions Lumières de Roland Barthes et My Last Life, Vincent Meessen au Frac Aquitaine et image/imatge, été 2015), Magali Nachtergael est co-commissaire de l’exposition The Family of The Invisibles. Photography in French Collections after Roland Barthes’s Camera Lucida.

Cette exposition se tient du 5 avril au 29 mai au Seoul Museum of Art (SEMA), Séoul, Corée du Sud.

Pléiade a soutenu la publication du catalogue associé.

Continuer la lecture de Exposition The Family of the Invisibles, Séoul, 5 avril-29 mai

Chronique : Toutes les femmes sont des aliens, Olivia Rosenthal

Olivia Rosenthal, Toutes les femmes sont des aliens, coll. Verticales, 150 p., 10€

 

« Il faut toujours connaître la fin pour pouvoir raconter une histoire ». Ainsi commence le nouveau recueil d’Olivia Rosenthal Toutes les femmes sont des Aliens. Au carrefour de la littérature, du cinéma, de la danse ou encore du théâtre, Olivia Rosenthal dissèque ici trois films cultes sous un angle nouveau et un genre incertain. Elle y développe une plume marquée par un rythme décousu, scandé par des virgules fidèles au libre flux de ses impressions. Un film découvert pour la première fois à l’adolescence et retrouvé vingt ans plus tard résonne différemment. Un dénouement n’a pas la même portée selon les bagages accumulés d’une mémoire.

Continuer la lecture de Chronique : Toutes les femmes sont des aliens, Olivia Rosenthal