Archives de catégorie : Billets

Appel à communications Punctum in motion. Photographie et écritures du moi, Naples, 29-30/10 2019 (AAC=> 31 mai)

Punctum in motion. Photographie et écritures du moi Naples, 29-30 octobre 2019 Anna Masecchia et Valeria Sperti org., Università di Napoli “Federico II”

Nombreuses sont les expérimentations esthétiques qui remettent en cause la notion de “genre” entre la deuxième moitié du XXe et le début du XXIe siècle. C’est tout particulièrement le cas de l’autobiographie dont la crise se manifeste selon des trajectoires distinctes, allant de l’autofiction, un phénomène essentiellement littéraire, à différentes formes d’autoportraits filmiques et audiovisuels.  

          La littérature et le cinéma, sous l’impulsion de la révolution numérique, ont repensé l’image-photo fixe et analogique, la transformant en une réflexion sur le moi et sur sa construction, à la fois auctoriale et divisée, scindée. Depuis longtemps la littérature est séduite par l’image, pouvant témoigner du vécu dans une perspective mémorielle différente par rapport à l’écriture, mais comment la photographie se raconte-t-elle aujourd’hui ? Et encore, quelle est sa fonction : garantir un supplément d’identité ou bien s’offrir le moyen d’une fuite vers l’imaginaire ? Quant au cinéma, il ne cesse de s’interroger sur son propre dispositif à partir de l’image fixe et photographique, qui souvent déclenche une narration enquêtant sur ses relations avec un monde toujours plus hypermédiatisé.

Le colloque « Punctum in motion. Photographie et écritures de soi » aura donc pour objet l’analyse de différentes formes de la narration photographique et de l’utilisation de la photo, objet et dispositif, dans les écritures du moi littéraire et filmique et plus en général audiovisuelles, présentes dans l’art contemporain, sur le web et dans l’environnement social.

Le colloque – organisé en collaboration avec l’ARGEC (Atelier de Recherche génois sur les écritures contemporaines), l’Accademia di Belle Arti di Napoli, il Consolato di Francia a Napoli e FAScinA – Network delle Studiose di Cinema e Audiovisivi, rassemblant les chercheuses en Cinéma et Vidéo – se propose de regrouper des spécialistes tant des domaines littéraire et artistique que de ceux du cinéma et de l’audiovisuel pour se pencher sur l’analyse des relations entre la photographie et les écritures du moi dans une perspective intermédiale entre la fin du XXe et le début du XXIe. Pour ce qui est de la littérature, seront analysées les œuvres d’écrivains, entre autres de Paul Auster, Sophie Calle, Annie Ernaux, Raymond Depardon, Anny Duperey, Hervé Guibert, W.G Sebald et Orhan Pamuk et certaines collections comme “Traits et portraits”, publiée par les éditions Mercure de France, consacrée à l’entrelacs entre autobiographie et image dans le sillage de Barthes, pour mieux comprendre le lien entre notation de vie et image qui aide à retrouver le temps de l’histoire et la matérialité de la vie.

Pour le cinéma, on privilégiera les metteurs en scène qui ont élaboré des parcours auctoriaux et autobiographiques à partir d’images et de leur réutilisation, comme c’est le cas, entre autres, di Cecilia Mangini, Agnès Varda, Terence Davis et Alina Marazzi. Le colloque se propose de définir un corpus d’auteurs qui, utilisant l’écriture, le cinéma, l’art vidéo et le web ont contribué à redéfinir les relations entre photographie, écritures du moi et mise en mouvement des images photographiques à partir de ce qui « meurtrit » et « poigne » l’observateur.

Modalités de participation
La proposition de communication – 2000 caractères max., accompagnée d’une brève fiche bio-bibliographique et de 5 mots-clés – est à envoyer avant le 31 mai 2019 à l’adresse de courier punctuminmotion@gmail.com.

Notification de l’acceptation des propositions avant fin juillet 2019. Langues du colloque: italien et français.

Ni les voyages, ni les frais de séjour ne seront pris en charge par l’organisation du colloque.

 

Comitato scientifico/Comité scientifique

Elisa Bricco (Università di Genova)
Lucia Cardone (Università di Sassari)
Giulia Carluccio (Università di Torino)
Andreina Di Brino (Università di Pisa)
Alessandra Ferraro (Università di Udine)
Giuseppe Gaeta (Accademia di Belle Arti di Napoli)
Sandra Lischi (Università di Pisa)
Luca Malavasi (Università di Genova)
Magali Nachtergael (Université de Paris 13)
Anna Masecchia (Università di Napoli “Federico II”)
Maria Rizzarelli (Università di Catania)
Rosamaria Salvatore (Università di Padova)
Valeria Sperti (Università di Napoli “Federico II”)
Federica Villa (Università degli Studi di Pavia)

 

Image : Sophie Calle, No Sex Last Night, vidéo, 1995

Quelques lectures d’été en ligne (2) : Molly Soda, le texte infini

Qui est Molly Soda? Une “internet-based” artiste, une webcam-girl, une poète conceptuelle? Un peu tout à la fois. Depuis quinze ans elle est présente sur le Web et toutes les interfaces de réseaux sociaux, sur lesquelles elle diffuse des photographies, des vidéos, des gifs animés. Héritière post-numérique de Sophie Calle, elle fait du ready-made autobiographique l’art de se représenter en ligne. Une artiste qui a su s’emparer du média et de l’image de soi pour en faire une véritable oeuvre d’art totale.

Girls on girls

 

Parution : Littératures expérimentales (revue Itinéraires LTC), 2017-3

Littératures expérimentales
Écrire, performer, créer à l’ère numérique

Experimental Literatures.
Writing, Performing, Creating in the Digital Era

Sous la direction de Magali Nachtergael

Comment penser la création littéraire aujourd’hui sans prendre en considération ses formes les plus expérimentales ? Sous quelles formes s’actualise le fait littéraire, depuis que W.J.T. Mitchell a proclamé un nouveau paradigme, le pictorial turn, auquel la littérature n’échappe pas ? Dans le prolongement de la réflexion sur la possibilité d’une néo-littérature qui investirait l’image, le spectaculaire et les écrans, le volume interroge les expérimentations contemporaines d’une écriture qui traverse les supports et les disciplines : livre d’artiste, dialogue théorique, transfert, appropriation, montage, performances musicales, poétiques ou numériques sont autant d’entrées dans la fabrique contemporaine de l’écriture. Ces modalités multiples d’apparition du fait littéraire, le rôle du lecteur-auditeur-spectateur ou la présence de l’auteur rendent caduque la fixation d’un texte canonique : elles déplacent l’horizon critique du côté de la perception sensible et d’une expérience cognitive qui ouvre l’espace littéraire et relance les spéculations théoriques.

Sommaire

Continuer la lecture de Parution : Littératures expérimentales (revue Itinéraires LTC), 2017-3

Séminaire Master 1 et 2 – Littérature et art contemporain (Paris 13, 2018-19, S1)

Littérature et art contemporain
(utopies, r
éécritures et reconfigurations de limaginaire)

Magali Nachtergael
Université Paris 13 – campus de Villetaneuse

Inscriptions possibles en master recherche LCA (Littérature, cultures, arts) – M1 ou LiThéo (Littérature et théories) – M2 à l’Université Paris 13

Objectifs du cours : s’initier à des modalités de lecture et d’écriture hors du livre des avant-gardes à l’ère numérique ; s’initier au transmédia et à des approches pluridisciplinaires ; développer sa propre créativité

Connaissances : Le cours a pour but de croiser histoire de l’art contemporain, analyse de l’image, sémiologie, études visuelles et culturelles selon une approche pluridisciplinaire. Il aide à s’orienter dans les outils critiques et théoriques face aux manifestations contemporaines de la création et du récit sous toutes ses formes en particulier transmédiatiques. Le cours s’appuie sur des exemples tirés de la seconde moitié du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui, sur des textes critiques et théoriques et interroge des enjeux contemporains (genre, décolonisation, engagement, migrations et identités). Continuer la lecture de Séminaire Master 1 et 2 – Littérature et art contemporain (Paris 13, 2018-19, S1)