Archives par mot-clé : art et littérature

Quelques lectures d’été en ligne : Kenneth Goldsmith, L’écriture sans écriture (2018)

A l’occasion de la parution en français du texte majeur de Kenneth Goldsmith, Uncreative Writing (2011), une petite recension parue dans la version en ligne du magazine Artpress. Traduit par François Bon et édité par les formidables éditions Jean Boîte, une lecture incontournable pour ceux qui s’intéressent à la littérature dans sa contemporanéité.

Theory avait déjà été chroniqué pour Les Contemporains par Marie Fouquet.

 

Kenneth Goldsmith – L’écriture sans écriture. Du langage à l’ère numérique

Publication L’art même n°70 : l’art et l’écrit, un horizon contemporain

Le  numéro 70 de la revue L’art même (Bruxelles, publication de la Communauté française et wallonne de Belgique), consacré à l’art et l’écrit a été élaboré par Christine Jamart, sa rédactrice en chef et en collaboration avec l’équipe Les Contemporains. Comme chaque numéro, il est intégralement disponible en ligne et gratuit :

Au sommaire du dossier, les articles de Magali Nachtergael, Céline Flécheux, Lionel Ruffel, François Bon, Camille de Toledo, Guillaume Désanges, Marcelline Delbecq, Sebastien Biset sur Antoine Boute et bien d’autres, rejoignent les thèmes développés depuis 2011 dans le programme Les Contemporains.

Magali Nachtergael & Céline Flécheux
//
Les Contemporains. Littérature, arts visuels, théorie

Louise Hervé et Chloé Maillet dans la collection Les Contemporains : Spectacles sans objet (éditions P, 23/02)

Désormais publiée par les Editions P (Denis Prisset, Marseille), la collection Les Contemporains est heureuse d’annoncer la parution d’un ouvrage inédit réalisé par Louise Hervé et Chloé Maillet, Spectacles sans objet.

Disponible dans les bonnes librairies et via R-Diffusion pour la modique somme de 5 euros.

—-

LHCM

Présentation de l’ouvrage

D’où vient la performance ? Largement répandue sur le territoire artistique contemporain et associée à un phénomène des années 1970, la performance prend racines bien avant le XXe siècle. Dans Spectacles sans objet, Louise Hervé et Chloé Maillet la situent entre le XVIIe et le XIXe siècle et entre trois mouvements historiques liés à des pratiques révolutionnaires, contestataires ou marginales. Derrière elles demeure la valeur du renouveau, l’ouverture de la création et de la représentation à l’échelle du public. Les funambules et les puritains, La danse des Méditateurs, La performance des saint-simoniens sont trois textes conçus dans le cadre de résidences qui se sont déroulées entre 2008 à 2014 et entre sept lieux (centres d’art, atelier ou square), en France comme à l’étranger. Aujourd’hui réunis dans le recueil Spectacles sans objet, ces trois récits contemporains teintés de « poussière de d’histoire » joue avec les temporalités, les anachronismes et les registres. Ces textes sont aussi les témoins de l’histoire politique du spectacle, ciblant, en trois temps qu’un quart de siècle sépare les uns des autres, le surgissement de la performance et sa dimension sociale et participative. Et si le devenir de la fête à ces époques était la performance ? Entre éléments de fiction, matière scientifique et spectres du réel, le recueil s’inscrit dans un projet plus global entre textes et images, en témoigne sa version filmographique éponyme et sortie un mois auparavant.

Présentation des artistes

Les deux artistes Louise Hervé et Chloé Maillet sont principalement connues pour leurs conférences décalées qu’elles présentent in situ en uniformes ou qu’elles délèguent à des acteurs, mais elles travaillent également au carrefour de la vidéo, des textes de science fiction et de la performance – notamment autour de personnages et de lieux historiques. Elles sont à l’initiative de l’I.I.I.I. (International Institute for Important Items) au sein duquel elles réalisent leurs différentes créations.

Louise Hervé et Chloé Maillet, Spectacles sans objet, Marseille, éd. P, coll. Les Contemporains, 60 p., 5€

INFOS

Langue: Français
Date de publication: 23 fév. 16
Format: 10.5 x 16.5 x 0.7 cm
Poids: 60 gr.
Nombre de pages: 64
Isbn: 978-2-917768-57-0